Les Seigneurs Déchus

Que notre Union Fasse Votre Division !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les instruments maudits

Aller en bas 
AuteurMessage
Mwu la Fraga

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 29
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Les instruments maudits   Mar 29 Aoû à 14:42

Voilà comme je suis un ancien de la guilde,j'espère avoir l'honneur d'avoir ma charte corrigée,en tout cas je l'espère,bon courage,et bonne lecture Very Happy .Merci encore

Les Instruments Maudits


Tel une flutte enchantée, je vais vous comptez l’histoire de ses instruments qui sont pour nous, source d’inspiration et de souvenirs encrés à jamais dans notre cœur


CH I : Disparition


Au royaume de la Musiqua
Régnait paix et joie
Mais sous cette apparence
Régnait une grande méfiance
Sept armures maudites ayant appartenus à ses prédécesseurs
La légende dit qu’elle fut créées pour protéger Fleur
Déesse et impératrice du royaume de la musique
Un jour, alors que fête et amusement était à son comble
Le sol commençait à crouler vers les catacombes
Une lueur vînt des profondeurs de la terre
Elle nous aveugla, nous, chevaliers digne de porter ces armures
Tout parut soudain noir, obscure…
Instrument à la main et notre cœur rendu à l’état de pierre
Pour cette événement inexpliqué
Chaque habitants fut enseveli
Notre prêtresse leur infligea à ceux-ci
Ceux qui osèrent s’en prendre à ses sujets lui ayant jurés fidélité
Prononça l’incantation qui renferma ces armes aux confins de notre univers
Qui un jour nous empoisonnèrent
Seulement la magie n’est pas sans défauts
Si jamais un habitant quelqu’un venait fouler le sol déserté, et riche pour combler son ego
Personnel, il réveillerait ces 7 armures maudites
Portés autre fois 7 amis,7 disciples
Ayant comme refuge la musique et la poésie
Leur cœur et leur art de l’écriture ne tombera jamais dans l’oubli
Leurs écris demeurent à jamais graver sur les colonnes ornant l’enceinte protégeant notre ville
Maintenant reste plus qu’à espérer
Que me personne ne viendra profaner
Ce lieu qui fut dévasté par une force inconnue
Jamais nous seront à l’abris
Du souffle du mépris
Dont nous sommes plus que les gardiens déchus…


CH II : Réveille


Malgré les prières et la vaillance de notre divine meneuse
Le retour de ses armures de ses armures belliqueuses
Revenèrent sur leur natale alors qu’un malheureux pèlerin en quête d’eau
S’aventura sur nos terres n’ayant plus que la peau sur les os
Il mourut quelques semaines plus tard…
Un pauvre vieillard…

Maintenant Lyrica, Ambrosa , Guitara, Violona , Pianosa , Violosa , et Flutta
Sont bien là
Côte à côte, attendant un nouveau maître afin d’exercer leur pouvoir contre lui
Enfuit ,meurtri , répit…
Tant de moi qu’on tente d’oublier afin de connaître des jours meilleurs
Nous serons à être des veilleurs
Afin d’éviter qu’une tel puissance tombe entre les mains de quelqu’un de corrompu
Seulement la vie de nos enfants venant à peine d’être vécue
Est maintenant destinée à être un roseau
A suer sans et haut
Contre vents et tempêtes
Marées et torrents
A jamais nous sommes méfiants
Tristesse et esclavage sont nos quêtes
Nous assumons notre destin
Car il en est ainsi
Cruel
Est ce réveille
Maintenant est venu de reconstruire ce que nous avons battis
Ne plus se soucier de ce pouvoir qui nous a tant fait souffert
De misère
D’infamie
Notre volonté est plus forte qu’autre fois
Nous avons retrouver notre foie…


CH III : Conviction et reconstruction


Architectes, massons , charpentier ,enseignants,…Tous s’unirent pour rebâtire
Reconstruire
Notre ville sous un nouveau ciel étoilé, sans se méfier , sans se soucier
De ce qui pourrait nous arriver
Aujourd’hui nous promettons au monde d’Aguératon qui est le notre
De fournir moult textes, rimes et chansons afin d’amuser nos hôtes
Chaque mariages , fêtes des guildes d’après guerre ainsi que bien qu’autre festivité
Nous cherchons à épanouir et à étendre la plume finement taillé et imprégné
De cet encre venant des collines , pour que notre art soit enfin accepté
Honoré et tant désiré
Par les âmes sensibles ,amateur et amatrices de belles écritures
Les rimes seront votre monture …
Vers et histoires
Seront vous émouvoir
C’est notre espoir
D’être enfin reconnu
Le mystère est enfin rompu
Maintenant nous devons croire…


CH IV : Nos buts

De notre art poétique nous envahirons le monde Aguératonien, afin que tout le monde s’amuse avec soin

Afin de l’étendre encore plus notre don, nous ferrons une demande aux centre de rassemblement des seigneurs afin que ceux-ci nous fassent partager leur talent dans une nouvelle salle de l’art consacré à l’écriture

Réapprendre l’écriture et la dignité aux grands ainsi qu’aux petits seigneurs pour éviter que ceux-ci s’aventure dans des sujets n’ayant rien à voir avec le sujet d’origine ou importune les affaires aguératoriennes

Créer des concours d’écritures lyriques afin de pouvoir réanimer le monde Aguératonien

Exercer le don lyrique dans le journalisme, notre but est que dans chaque article ou parution de la gazette, un poème y sera inscrit afin de fournir le bouquet qui manque à se vase

Recruter des seigneurs valeureux afin de protéger et interdire l’accès à notre cité natale afin que les puissances du mal ne savent point s’en servir en quête de gloire personnel

Créer une société de bon goût où nous débattrons des nouveaux sujets inter-guildes afin de seconder les journalistes et les apaiser un peu afin qu’ils prennent un repos bien mériter

En l’honneur de prêtresse Fleur, nous tenterons de faire fleurir une rose gigantesque au milieu de notre cité afin que tout ceux qui s’approcheront au loin puisse la voir et l’admirer

Et pour en finir avec nos buts, c’est vrai il y en a beaucoup plus que d’habitude, nous voudrions, dans l’enceinte de notre ou à la périphérie, créer une société de duel avec les guerriers de notre guildes, chaque seigneurs vaillants peut adresser une demande à qui il le voudra afin de le combattre, des prix seront attribuer au vainqueurs mais une petite cotisation de mille pièces d’ors de participation sera demander à chaque participants


CH V : Règles et savoir vivre

Aucuns raids, aucunes provocations ou agression verbales ne sera tolérés. Celui qui osera se retrouvera sans accès du bâtiments des affaire de la guilde durant un mois et devra présenter des excuses à l’ensemble de la guilde ainsi qu’à celui ou celle qu’il a importuné

La poésie ne s’appliquera que l’écriture de nos récits et ainsi que dans les nombreuses festivités que nous animerons, l’écriture ordinaire sera admise pour débattre entre nous bien entendu

Chacun des membres se devra de participer activement aux mouvements que nous souhaitons créer, aucun flémard n’est voulu et un seigneur inactif durant 1 semaine devra se prononcer devant l’assemblée auquel cas il sera éjecté


CH VI : Hiérarchie


Chaque membres lui sera attribué une tâche ainsi personne ne pourra s’ennuyer ainsi nous commençons à décrire les grades de notre civilisation :

Pour nous gouverner, il y aura un conseil de deux personnes, ainsi si un des deux est absent, il pourra le remplacer

Pour notre diplomatie ainsi que pour s’adresser a l’enceinte de rassemblement des seigneurs aguératoniens , nous souhaitons quelqu’un sachant s’exprimer et ayant toute sa tête, il portera le titre de « porte parole »

Pour notre recrutement celui-ci devra jouer de son charme et aura une harpe à la main afin de combler les oreilles de ceux qui souhaitent recruter, il portera le nom de « Dompteur de Harpe et de Rassembleur »

Pour s’occuper des concours d’écriture ainsi que des duels entre seigneurs, nous avons besoin de quelqu’un d’organiser ,de précis et n’acceptant pas n’importe quel défis, il portera le nom de « Chef organisateur des paris officiels »

Afin de créer des animations et d’organiser des mariages ou autres festivités ,il nous faut quelqu’un de méticuleux et ayant l’esprit d’équipe, il portera le nom « Régisseur »

Nous aurons besoin de trois maîtres de l’écriture afin de s’occuper de la propagation du don de l’écriture il portera chacun leur nom :

Le journaliste : devra se renseigner de tout les potins ainsi que des affaires se promenant dans le monde Aguératonien
Le lyrisiste : celui qui sera charger de rédiger des textes pour imprimer dans la gazette afin d’aider les chefs de guilde
Formateur lyriste : il sera charger de corriger l’orthographe des récits des lyriseurs ainsi que former les nouveaux membres à la dignité humaine


Et enfin de valeureux guerriers charger de la protection de notre cité natale ainsi que celle que nous venons de bâtir, ils porteront le nom de « les guerriers divins »


CH VII : Diplomatie

Comme vous l’avez vu précédemment, nous essayons de rassembler un maximum de personnes afin d’animer l’ensemble de notre monde donc de surcroît nous acceptons toutes formes de traités sauf bien entendu ceux étant des forces du mal

CH VIII : Recrutement

Toutes personnes voulant s’exercer à notre écriture lyrique afin de nous aider ou bien de défendre notre cité natale est le bienvenu, la puissance du membre n’a point d’importance mais la dignité est de rigueur et nous accepterons aucun faux pas nuisant à la guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shatcor
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 782
Age : 38
Nom du Royaume : Belgica
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Les instruments maudits   Lun 4 Sep à 18:48

-Le collège des Recteurs s'est penché avec intérêt sur votre chartre. N'en déplaise à certains, elle nous apparait avoir été écrite d'une plume originale, empreinte d'un lyrisme à la fois mélancolique et apaisant. Même si la lecture en est parfois rendu difficile par le style, même si le texte peut paraître à certains endroits chargé voire incompréhensible, nous avons bon espoir pour votre entreprise !
Ci-joint les documents administratifs corrigés de votre chartre... Nous vous avons proposé le nom de 'scribe' à celui de 'lyririste' qui n'apparait nulle part dans nos tables d'écriture... Vous resterez seul juge au dernier moment...
Bien à vous et bonne chance...


Les Instruments Maudits

Telle une flute enchantée, je vais vous compter l’histoire de ses instruments qui sont pour nous, source d’inspiration et de souvenirs encrés à jamais dans notre cœur.

CH I : Disparition

Au royaume de la Musique
Régnaient paix et joie
Mais sous cette apparence
Régnait une grande méfiance
Sept armures maudites ayant appartenu à ses prédécesseurs
La légende dit qu’elles furent créées pour protéger Fleur
Déesse et Impératrice du royaume de la musique.
Un jour, alors que fête et amusement étaient à leur comble
Le sol commençait à crouler vers les catacombes,
Une lueur vînt des profondeurs de la terre
Elle nous aveugla, nous, chevaliers dignes de porter ces armures
Tout paru soudain noir, obscur…
Instruments à la main et notre cœur rendu à l’état de pierre
Pour cette événement inexpliqué
Chaque habitant fut enseveli
Notre prêtresse infligea à ceux-ci
Ceux qui osèrent s’en prendre à ses sujets lui ayant juré fidélité
Prononça l’incantation qui renferma ces armes aux confins de notre univers
Qui un jour nous empoisonnèrent.
Seulement la magie n’est pas sans défaut,
Si jamais un habitant, quelqu’un, venait fouler le sol déserté et riche pour combler son ego
A lui seul, il réveillerait ces 7 armures maudites
Portées autre fois par 7 amis,7 disciples
Ayant comme refuge la musique et la poésie
Leur cœur et leur art de l’écriture ne tomberont jamais dans l’oubli
Leurs écrits demeurent à jamais gravés sur les colonnes ornant l’enceinte protégeant notre ville
Maintenant ne reste plus qu’à espérer
Que personne ne viendra profaner
Ce lieu qui fut dévasté par une force inconnue
Jamais nous ne seront à l’abri
Du souffle e du mépris
Dont nous sommes plus que les gardiens déchus…

CH II : Réveil

Malgré les prières et la vaillance de notre divine meneuse
Le retour de ses armures, de ses armures belliqueuses
Revenaient sur leur natal alors qu’un malheureux pèlerin en quête d’eau
S’aventurait sur nos terres n’ayant plus que la peau sur les os
Il mourut quelques semaines plus tard…
Un pauvre vieillard…

Maintenant Lyrica, Ambrosa,Guitara,Violona, Pianosa ,Violosa , et Flutta
Sont bien là
Côte à côte, attendant un nouveau maître afin d’exercer leur pouvoir contre lui
Enfui, meurtri…
Tant de moi qu’on tente d’oublier afin de connaître des jours meilleurs
Nous serons à être des veilleurs
Afin d’éviter qu’une telle puissance ne tombe entre les mains de quelqu’un de corrompu
Seulement la vie de nos enfants venant à peine d’être vécue
Est maintenant destinée à être un roseau
A suer sang et eau
Contre vents et tempêtes
Marées et torrents
A jamais nous serons méfiants
Tristesse et esclavage seront nos quêtes
Nous assumerons notre destin
Car il en est ainsi
Cruel
Est ce réveille
Maintenant est venu le moment de reconstruire ce que nous avons bâti
Ne plus se soucier de ce pouvoir qui nous a tant fait souffrir
De misère
D’infamie
Notre volonté est plus forte qu’autre fois
Nous avons retrouvé notre foi…

CH III : Conviction et reconstruction

Architectes, massons , charpentiers ,enseignants,…Tous s’unirent pour rebâtir
Reconstruire
Notre ville sous un nouveau ciel étoilé, sans se méfier, sans se soucier
De ce qui pourrait nous arriver
Aujourd’hui nous promettons au monde d’Aguératon qui est le nôtre
De fournir moult textes, rimes et chansons afin d’amuser nos hôtes
Chaque mariage , fête de guildes d’après guerre ainsi que bien qu’autres festivités
Nous cherchons à épanouir et à étendre la plume finement taillée et imprégnée
De cet encre venant des collines, pour que notre art soit enfin accepté
Honoré et tant désiré
Par les âmes sensibles, amateurs et amatrices de belles écritures
Les rimes seront votre monture …
Vers et histoires
Sauront vous émouvoir
C’est notre espoir
D’être enfin reconnus
Le mystère est enfin rompu
Maintenant nous devons y croire…

CH IV : Nos buts

De notre art poétique nous envahirons le monde Aguératonien, afin que tout le monde s’amuse avec soin ;

Afin d’étendre encore plus notre don, nous ferrons une demande aux centres de rassemblement des seigneurs afin que ceux-ci nous fassent partager leur talent dans une nouvelle salle de l’art, consacrée à l’écriture ;

Réapprendre l’écriture et la dignité aux grands ainsi qu’aux petits seigneurs pour éviter que ceux-ci ne s’aventurent dans des sujets n’ayant rien à voir avec le sujet d’origine ou n’importunent les affaires aguératoniennes ;

Créer des concours d’écritures lyriques afin de pouvoir réanimer le monde Aguératonien ;

Exercer le don lyrique dans le journalisme, notre but est que dans chaque article ou parution de la gazette, un poème y sera inscrit afin de fournir le bouquet qui manque à ce vase ;

Recruter des seigneurs valeureux afin de protéger et interdire l’accès à notre cité natale afin que les puissances du mal ne sachent point s’en servir lors de leur quête de gloire personnelle ;

Créer une société de bon goût où nous débattrons des nouveaux sujets inter-guildes afin de seconder les journalistes et les apaiser un peu afin qu’ils prennent un repos bien mérité ;

En l’honneur de prêtresse Fleur, nous tenterons de faire fleurir une rose gigantesque au milieu de notre cité afin que tous ceux qui s’en approcheront puissent la voir et l’admirer de loin ;

Et pour en finir avec nos buts, nous voudrions, dans l’enceinte de notre ville ou à sa périphérie, créer une société de duels avec les guerriers de notre guilde, chaque seigneur vaillant pouvant adresser une demande à qui il le voudra afin de le combattre. Des prix seront attribués aux vainqueurs mais une petite cotisation de mille pièces d’or de participation sera demandée à chaque participant.

CH V : Règles et savoir-vivre

Aucun raid, aucune provocation ou agression verbale ne sera toléré. Celui qui osera, se retrouvera sans accès au bâtiment des Affaires de la guilde durant un mois et devra présenter des excuses à l’ensemble de la guilde ainsi qu’à celui ou celle qu’il aura importuné.

La poésie ne s’appliquera qu’à l’écriture de nos récits et ainsi que dans les nombreuses festivités que nous animerons, l’écriture ordinaire sera admise pour débattre entre nous…

Chacun des membres se devra de participer activement aux mouvements que nous souhaitons créer, aucun flémard n’est voulu et tout seigneur inactif durant plus d’une semaine devra se prononcer devant l’assemblée, auquel cas il sera rejeté.

CH VI : Hiérarchie

Chaque membre se verra attribuer une tâche particulière ainsi personne ne pourra s’ennuyer, ainsi nous commençons à décrire les grades de notre civilisation :

Pour nous gouverner, il y aura un conseil de deux personnes, ainsi si un des deux est absent, l’autre pourra le remplacer ;

Pour notre diplomatie ainsi que pour s’adresser à l’enceinte de rassemblement des seigneurs aguératoniens , nous souhaitons quelqu’un sachant s’exprimer et ayant toute sa tête, il portera le titre de « porte parole » ;

Pour notre recrutement, notre représentant devra jouer de son charme et aura une harpe à la main afin de combler les oreilles de ceux qu’il souhaite recruter, il portera le nom de « Dompteur de Harpe et de Rassembleur » ;

Pour s’occuper des concours d’écriture ainsi que des duels entre seigneurs, nous avons besoin de quelqu’un d’organisé ,de précis et n’acceptant pas n’importe quel défi, il portera le nom de « Chef organisateur des paris officiels » ;

Afin de créer des animations et d’organiser des mariages ou autres festivités, il nous faut quelqu’un de méticuleux et ayant l’esprit d’équipe, il portera le nom de « Régisseur » ;

Nous aurons besoin de trois maîtres de l’écriture afin de s’occuper de la propagation du don de l’écriture et ils porteront chacun leur nom :

Le journaliste : devra se renseigner de tous les potins ainsi que des affaires se déroulant dans le monde Aguératonien ;
Le scribe : celui qui sera chargé de rédiger des textes pour les imprimer dans la gazette afin d’aider les chefs de guilde ;
Formateur scribe : il sera chargé de corriger l’orthographe des récits des scribes ainsi que de former les nouveaux membres à la dignité humaine ;

Et enfin de valeureux guerriers chargés de la protection de notre cité natale ainsi que celle que nous venons de bâtir, ils porteront le nom de « les guerriers divins ».

CH VII : Diplomatie

Comme vous l’avez vu précédemment, nous essayons de rassembler un maximum de personnes afin d’animer l’ensemble de notre monde donc de surcroît nous acceptons toute forme de traité, sauf bien entendu ceux émanant des forces du mal.

CH VIII : Recrutement

Toute personne voulant s’exercer à notre écriture lyrique afin de nous aider ou bien de défendre notre cité natale est la bienvenue, la puissance du membre n’ayant peu d’importance, seule compte la dignité. Nous n’accepterons aucun faux pas nuisant à la guilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shatcor
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 782
Age : 38
Nom du Royaume : Belgica
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Les instruments maudits   Lun 4 Sep à 18:49

shatcor a écrit:
-Le collège des Recteurs s'est penché avec intérêt sur votre chartre. N'en déplaise à certains, elle nous apparait avoir été écrite d'une plume originale, empreinte d'un lyrisme à la fois mélancolique et apaisant. Même si la lecture en est parfois rendue difficile par le style, même si le texte peut paraître à certains endroits chargé, voire incompréhensible, nous avons bon espoir pour votre entreprise !
Ci-joint les documents administratifs corrigés de votre chartre... Nous vous avons proposé le nom de 'scribe' à celui de 'lyririste' qui n'apparait nulle part dans nos tables d'écriture... Vous resterez seul juge au dernier moment...
Bien à vous et bonne chance...


Les Instruments Maudits

Telle une flute enchantée, je vais vous compter l’histoire de ses instruments qui sont pour nous, source d’inspiration et de souvenirs encrés à jamais dans notre cœur.

CH I : Disparition

Au royaume de la Musique
Régnaient paix et joie
Mais sous cette apparence
Régnait une grande méfiance
Sept armures maudites ayant appartenu à ses prédécesseurs
La légende dit qu’elles furent créées pour protéger Fleur
Déesse et Impératrice du royaume de la musique.
Un jour, alors que fête et amusement étaient à leur comble
Le sol commençait à crouler vers les catacombes,
Une lueur vînt des profondeurs de la terre
Elle nous aveugla, nous, chevaliers dignes de porter ces armures
Tout paru soudain noir, obscur…
Instruments à la main et notre cœur rendu à l’état de pierre
Pour cette événement inexpliqué
Chaque habitant fut enseveli
Notre prêtresse infligea à ceux-ci
Ceux qui osèrent s’en prendre à ses sujets lui ayant juré fidélité
Prononça l’incantation qui renferma ces armes aux confins de notre univers
Qui un jour nous empoisonnèrent.
Seulement la magie n’est pas sans défaut,
Si jamais un habitant, quelqu’un, venait fouler le sol déserté et riche pour combler son ego
A lui seul, il réveillerait ces 7 armures maudites
Portées autre fois par 7 amis,7 disciples
Ayant comme refuge la musique et la poésie
Leur cœur et leur art de l’écriture ne tomberont jamais dans l’oubli
Leurs écrits demeurent à jamais gravés sur les colonnes ornant l’enceinte protégeant notre ville
Maintenant ne reste plus qu’à espérer
Que personne ne viendra profaner
Ce lieu qui fut dévasté par une force inconnue
Jamais nous ne seront à l’abri
Du souffle e du mépris
Dont nous sommes plus que les gardiens déchus…

CH II : Réveil

Malgré les prières et la vaillance de notre divine meneuse
Le retour de ses armures, de ses armures belliqueuses
Revenaient sur leur natal alors qu’un malheureux pèlerin en quête d’eau
S’aventurait sur nos terres n’ayant plus que la peau sur les os
Il mourut quelques semaines plus tard…
Un pauvre vieillard…

Maintenant Lyrica, Ambrosa,Guitara,Violona, Pianosa ,Violosa , et Flutta
Sont bien là
Côte à côte, attendant un nouveau maître afin d’exercer leur pouvoir contre lui
Enfui, meurtri…
Tant de moi qu’on tente d’oublier afin de connaître des jours meilleurs
Nous serons à être des veilleurs
Afin d’éviter qu’une telle puissance ne tombe entre les mains de quelqu’un de corrompu
Seulement la vie de nos enfants venant à peine d’être vécue
Est maintenant destinée à être un roseau
A suer sang et eau
Contre vents et tempêtes
Marées et torrents
A jamais nous serons méfiants
Tristesse et esclavage seront nos quêtes
Nous assumerons notre destin
Car il en est ainsi
Cruel
Est ce réveille
Maintenant est venu le moment de reconstruire ce que nous avons bâti
Ne plus se soucier de ce pouvoir qui nous a tant fait souffrir
De misère
D’infamie
Notre volonté est plus forte qu’autre fois
Nous avons retrouvé notre foi…

CH III : Conviction et reconstruction

Architectes, massons , charpentiers ,enseignants,…Tous s’unirent pour rebâtir
Reconstruire
Notre ville sous un nouveau ciel étoilé, sans se méfier, sans se soucier
De ce qui pourrait nous arriver
Aujourd’hui nous promettons au monde d’Aguératon qui est le nôtre
De fournir moult textes, rimes et chansons afin d’amuser nos hôtes
Chaque mariage , fête de guildes d’après guerre ainsi que bien qu’autres festivités
Nous cherchons à épanouir et à étendre la plume finement taillée et imprégnée
De cet encre venant des collines, pour que notre art soit enfin accepté
Honoré et tant désiré
Par les âmes sensibles, amateurs et amatrices de belles écritures
Les rimes seront votre monture …
Vers et histoires
Sauront vous émouvoir
C’est notre espoir
D’être enfin reconnus
Le mystère est enfin rompu
Maintenant nous devons y croire…

CH IV : Nos buts

De notre art poétique nous envahirons le monde Aguératonien, afin que tout le monde s’amuse avec soin ;

Afin d’étendre encore plus notre don, nous ferrons une demande aux centres de rassemblement des seigneurs afin que ceux-ci nous fassent partager leur talent dans une nouvelle salle de l’art, consacrée à l’écriture ;

Réapprendre l’écriture et la dignité aux grands ainsi qu’aux petits seigneurs pour éviter que ceux-ci ne s’aventurent dans des sujets n’ayant rien à voir avec le sujet d’origine ou n’importunent les affaires aguératoniennes ;

Créer des concours d’écritures lyriques afin de pouvoir réanimer le monde Aguératonien ;

Exercer le don lyrique dans le journalisme, notre but est que dans chaque article ou parution de la gazette, un poème y sera inscrit afin de fournir le bouquet qui manque à ce vase ;

Recruter des seigneurs valeureux afin de protéger et interdire l’accès à notre cité natale afin que les puissances du mal ne sachent point s’en servir lors de leur quête de gloire personnelle ;

Créer une société de bon goût où nous débattrons des nouveaux sujets inter-guildes afin de seconder les journalistes et les apaiser un peu afin qu’ils prennent un repos bien mérité ;

En l’honneur de prêtresse Fleur, nous tenterons de faire fleurir une rose gigantesque au milieu de notre cité afin que tous ceux qui s’en approcheront puissent la voir et l’admirer de loin ;

Et pour en finir avec nos buts, nous voudrions, dans l’enceinte de notre ville ou à sa périphérie, créer une société de duels avec les guerriers de notre guilde, chaque seigneur vaillant pouvant adresser une demande à qui il le voudra afin de le combattre. Des prix seront attribués aux vainqueurs mais une petite cotisation de mille pièces d’or de participation sera demandée à chaque participant.

CH V : Règles et savoir-vivre

Aucun raid, aucune provocation ou agression verbale ne sera toléré. Celui qui osera, se retrouvera sans accès au bâtiment des Affaires de la guilde durant un mois et devra présenter des excuses à l’ensemble de la guilde ainsi qu’à celui ou celle qu’il aura importuné.

La poésie ne s’appliquera qu’à l’écriture de nos récits et ainsi que dans les nombreuses festivités que nous animerons, l’écriture ordinaire sera admise pour débattre entre nous…

Chacun des membres se devra de participer activement aux mouvements que nous souhaitons créer, aucun flémard n’est voulu et tout seigneur inactif durant plus d’une semaine devra se prononcer devant l’assemblée, auquel cas il sera rejeté.

CH VI : Hiérarchie

Chaque membre se verra attribuer une tâche particulière ainsi personne ne pourra s’ennuyer, ainsi nous commençons à décrire les grades de notre civilisation :

Pour nous gouverner, il y aura un conseil de deux personnes, ainsi si un des deux est absent, l’autre pourra le remplacer ;

Pour notre diplomatie ainsi que pour s’adresser à l’enceinte de rassemblement des seigneurs aguératoniens , nous souhaitons quelqu’un sachant s’exprimer et ayant toute sa tête, il portera le titre de « porte parole » ;

Pour notre recrutement, notre représentant devra jouer de son charme et aura une harpe à la main afin de combler les oreilles de ceux qu’il souhaite recruter, il portera le nom de « Dompteur de Harpe et de Rassembleur » ;

Pour s’occuper des concours d’écriture ainsi que des duels entre seigneurs, nous avons besoin de quelqu’un d’organisé ,de précis et n’acceptant pas n’importe quel défi, il portera le nom de « Chef organisateur des paris officiels » ;

Afin de créer des animations et d’organiser des mariages ou autres festivités, il nous faut quelqu’un de méticuleux et ayant l’esprit d’équipe, il portera le nom de « Régisseur » ;

Nous aurons besoin de trois maîtres de l’écriture afin de s’occuper de la propagation du don de l’écriture et ils porteront chacun leur nom :

Le journaliste : devra se renseigner de tous les potins ainsi que des affaires se déroulant dans le monde Aguératonien ;
Le scribe : celui qui sera chargé de rédiger des textes pour les imprimer dans la gazette afin d’aider les chefs de guilde ;
Formateur scribe : il sera chargé de corriger l’orthographe des récits des scribes ainsi que de former les nouveaux membres à la dignité humaine ;

Et enfin de valeureux guerriers chargés de la protection de notre cité natale ainsi que celle que nous venons de bâtir, ils porteront le nom de « les guerriers divins ».

CH VII : Diplomatie

Comme vous l’avez vu précédemment, nous essayons de rassembler un maximum de personnes afin d’animer l’ensemble de notre monde donc de surcroît nous acceptons toute forme de traité, sauf bien entendu ceux émanant des forces du mal.

CH VIII : Recrutement

Toute personne voulant s’exercer à notre écriture lyrique afin de nous aider ou bien de défendre notre cité natale est la bienvenue, la puissance du membre n’ayant peu d’importance, seule compte la dignité. Nous n’accepterons aucun faux pas nuisant à la guilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les instruments maudits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les instruments maudits
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lapins maudits je vous exècre !!!
» Les instruments de musique de notre époque
» [CR] Empire of the Sun
» Présentation de... Hugo0604!
» A tout le monde son instrument

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Seigneurs Déchus :: L'Académie (RP)-
Sauter vers: